C’est avec un grand plaisir que nous vous informons de la prochaine conférence de Anna STERCZYNSKA, doctorante à Sciences po et membre du réseau APGEF qui interviendra sur le thème : « Les cabinets politiques entre les logiques experte, politique et biographique : le cas de la Pologne » dans le cadre du cycle CERSA – CNRS intitulé « Politique communautaire et réforme de l’État en Europe post-communiste ».

Screen Shot 2013-10-10 at 17.05.59

SÉMINAIRE 2013-2014 – POLITIQUE COMMUNAUTAIRE ET RÉFORME DE L’ÉTAT EN EUROPE POST-COMMUNISTE – contact@cersa.cnrs.fr

Bonjour à toutes et à tous,

Nous vous informons de la reprise cette année du séminaire sur « la réforme de l’Etat dans les pays post-communistes ». Il se nomme désormais « Politique communautaire et réforme de l’État en Europe post-communiste ». Son intitulé change pour davantage correspondre à son contenu et à sa formule, qui eux, ne changent pas.

Ci-après, l’annonce de notre prochaine séance, le 30 octobre. Celles de novembre et décembre seront annoncées prochainement.

Au plaisir de vous accueillir et de vous retrouver, Elise BERNARD et Julien ARNOULT

Prochaine séance :

Mercredi 30 octobre 2013, de 17h00 à 19h00 dans la salle du CERSA, 10, rue Thénard (4e étage), 75005 Paris (métro ligne 10, Cluny-La Sorbonne ou Maubert-Mutualité ; RER B et C Notre Dame- Saint Michel).

Entrée libre.
Anna STERCZYNSKA, doctorante à Sciences po, interviendra sur le thème :

« Les cabinets politiques entre les logiques experte, politique et biographique : le cas de la Pologne »

Les cabinets politiques dans les ministères et auprès du Premier ministre ont été créés en Pologne en 1997, dans le cadre d’une réforme de l’administration centrale, et d’après des modèles occidentaux. L’objectif de l’intégration de ces cellules dans les structures ministérielles et la Chancellerie du Président du Conseil des ministres était de renforcer la qualité de gouvernance et de séparer plus nettement les tâches de collaborateurs d’hommes politiques, en facilitant une réalisation fluide de programmes stratégiques à long terme. Les cabinets étaient censés rassembler des experts qui disposeraient à la fois du savoir spécialisé et d’une vision politique. La pratique institutionnelle, correspond-elle à ce modèle de départ ? À quels défis sont confrontés aujourd’hui les cabinets ? Qui sont les conseillers formant ces cellules, et selon quels critères sont-ils sélectionnés ? Nous allons traiter cette problématique en analysant le contexte de la création des cabinets, leurs modèles sources européens et des profils de conseillers, surtout ceux entourant les premier ministres successifs. La question sous-jacente à ces réflexions serait comme suit : est-il possible de démêler le nœud liant l’expertise politique à des logiques partisanes et des contextes biographiques, qui nourrissent la confiance d’hommes politiques vers leurs conseillers ?

Ces articles pourraient aussi vous plaire :