Inscrite au patrimoine naturel mondial de l’Unesco, la forêt primaire de Białowieża se situe à cheval entre la Pologne et la Biélorussie. C’est là qu’ont été réintroduits les bisons. Au coeur de la forêt, une zone, où toute intervention humaine est interdite, constitue une réserve de biosphère.

Fondé en 1932, avec l’esprit de préserver un écosystème sensible et une biodiversité toute particulière, Bialowieza, 62 000 hectares de forêts et de prairies humides ainsi que de tourbières côté polonais, et 87 600 hectares côté Biélorusse, est située à 230km de l’Est de Varsovie. Ici, la forêt est à la démesure de ce que nous avons l’habitude de côtoyer dans nos contrées où la nature a été domestiquée et n’est plus qu’un ersatz avec un arrière goût de nature aseptisée. L’UNESCO a reconnu le parc comme réserve de biosphère en 1977 et l’a inscrit en 1979 sur la liste des sites de l’héritage mondial.

Bialowieza

A ce jour, on y trouve plus de 990 plantes vasculaires, 250 espèces de mousses, 330 espèces de lichens, 1000 espèces de champignons, 26 essences d’arbres auxquelles s’ajoutent 55 essences arbustives. La faune est aussi riche que la flore. On compte plus de 8500 espèces d’insectes dont 2000 espèces de coléoptères et 1000 espèces de lépidoptères. Le milieu aquatique héberge 24 espèces de poissons, 12 espèces d’amphibiens et 7 de reptiles. Quant à la canopée, 228 espèces d’oiseux et la profondeur des sous bois, 62 espèces de mammifères.

Białowieża offre aux passionnés de nature l’occasion de rêver à une nature encore quasi intacte où l’Homme a su faire une place à celle-ci, de contempler des chênes tricentenaires, des tilleuls géants, des épicéas atteignant 60 mètres de haut ; tout est à la démesure de cette cathédrale verte.

Au détour d’une sente, vous y croiserez peut être un loup trottant à la recherche d’un campagnol, une martre fouinant dans les trous de pic pour y dénicher un oiseau étourdi, ou tout simplement une famille de sangliers afférée à la recherche de quelques glands. Bialowieza est bien loin du tourisme de masse, ce qui lui assure une quiètude essentielle à la pérénnité du milieu et des espèces y vivant.


Source: videos.arte.tv

Date de première diffusion : Mer., 6 févr. 2013, 18h59
Date(s) de rediffusion : Mercredi, 13 février 2013, 12h05
Mardi, 26 février 2013, 10h45

Thèmes : Documentaire, Découverte
Tags : Dirk Steffens, Pologne, forêt primaire, Bialowieza, bison, biosphère

Ces articles pourraient aussi vous plaire :