En novembre dernier, Etienne Wasmer recevait le Prix Wolowski de l’Académie des Sciences Morales et Politiques pour son ouvrage Principes de Microéconomie: Méthodes Empiriques et Théories Modernes, Pearson.

Ce manuel avait déjà reçu en 2010 le prix du meilleur livre destiné aux étudiants en économie et publié par un économiste français, délivré par l’Association française de science économique.

Le prix Wolowski est décerné tous les quatre ans alternativement à un ouvrage de législation et à un ouvrage d’économie politique. Il s’agit d’une référence à Louis Wołowski, qui fut membre de l’Académie des Sciences morales et politiques (élu le 19 mai 1855 au fauteuil laissé vacant par le décès d’Adolphe Blanqui).

À son décès le 15 août 1876, sa veuve, Laure Wolowski, née Guérin, décida de faire don à l’Académie d’une rente sur l’État de 1 000 francs annuels, à charge pour l’Académie de distribuer le Prix Wolowski.

Cette donation entre vifs fit l’objet d’un acte notarié daté du 1er mars 1878 et son acceptation par l’Académie fut approuvée, le 29 mars 1878, par décret signé par le Président de la République après avis du Conseil d’État.

Le Prix – devenu une médaille – est distribué depuis lors.

Le jury :
Le jury est composé alternativement des membres de la section Législation ou d’Economie politique.

Prochaine attribution :
2015 – Une médaille sera attribuée en 2015 à un ouvrage de législation publié dans les huit années précédant la clôture du concours.
2019 – Economie
2023 – Législation

Les lauréats :
2011 – Etienne Wasmer, Principes de microéconomie, Paris (Pearson Éducation France), 2010.
2007 – Emmanuel Cartier, La transition constitutionnelle en France (1940-1945). La reconstruction révolutionnaire d’un ordre juridique “républicain”, Paris (LGDJ), 2005.
2003 – Economie – Jean-Claude Prager et François Villeroy de Galhau, 18 leçons sur la politique économique. A la recherche de la régulation, Paris (Seuil), 2003.


A propos de Louis Wołowski :

Ludwik Franciszek Michał Reymond Wołowski est un juriste, économiste et homme politique français d’origine polonaise, né à Varsovie le 31 août 1810 et mort à Gisors le 15 août 1876.

Son père,  François Wołowski (1786-1844), est avocat à la Cour suprême polonaise puis élu à la Diète, où il dirige la commission législative. Lorsque ce dernier deviendra membre du gouvernement provisoire établi par la Révolution polonaise de 1830, Louis Wołowski sera nommé premier secrétaire de la légation polonaise à Paris après avoir été capitaine d’état-major de l’armée polonaise insurgée.

Louis fais ses études en France entre 1823 et 1827 en obtenant un prix au Concours général et se fera nationaliser en 1836.  Il acquiert sa réputation dans le domaine du droit et de l’économie: fondateur de la Revue de législation et de jurisprudence (1834), il est nommé à la chaire d’économie politique du Conservatoire national des Arts et Métiers en 1839 et est l’un des fondateurs du Crédit Foncier de France en 1852 dont il sera le 1er administrateur de 1854 à 1873.

Wołowski fait également carrière en politique: il soutient la monarchie de Juillet mais se montre toujours très indépendant dans ses prises de positions et se rallie à la Deuxième République, votant l’interdiction du territoire à la famille d’Orléans. Il est élu représentant du peuple pour le département de la Seine à l’Assemblée constituante en avril 1848.

Il se retire de la vie politique après le coup d’État de Louis-Napoléon Bonaparte (1851) pour y revenir en 1871 : Wołowski  siège à nouveau à l’Assemblée où il contribue à l’élaboration de la IIIe République et joue un rôle majeur dans les discussions financières. Il siège au centre-gauche et vote contre la restauration monarchique. Partisan du bimétallisme en matière monétaire et du libre-échange en matière économique (il est un membre actif de l’Association pour le Libre-échange/Free trade association – 1846), Wołowski pense que l’État a un rôle de protection de la population à jouer : il contribue ainsi largement à l’adoption de la loi du 19 mai 1871 qui limite le travail des femmes et des enfants et créé la fonction d’inspecteur du travail. Ses qualités en matière politique lui valent d’être élu sénateur inamovible le 10 décembre 1875.

Il est élu membre de l’Académie des sciences morales et politiques, section d’économie politique, statistiques et finances, en 1855 au fauteuil d’Adolphe Blanqui.

Le 21 mars 1833, Wołowski a épousé Laure Guérin (1814-1899), dont il a trois enfants : un fils, Charles, et deux filles, Élisabeth et Françoise.


A propos d’Etienne Wasmer :

Professeur d’économie à Sciences-Po Paris, Co-directeur du Laboratoire Interdisciplinaire d’Évaluation des Politiques Publiques (LIEPP).

Etienne Wasmer est professeur d’économie à Sciences Po Paris où il a fondé et co-dirige le LIEPP (Laboratoire Interdisciplinaire d’Evaluation des Politiques Publiques). Il est par ailleurs Research Fellow au CEPR, à Londres. Il a obtenu un doctorat de sciences économiques à la London School of Economics and Political Sciences (LSE), sous la direction de Christopher Pissarides, lauréat 2010 du prix Nobel en sciences économiques. Il enseigne actuellement l’économie en première année à Sciences Po.

Il travaille sur le marché du travail, le marché du logement et l’évaluation des politiques publiques. Ses travaux ont été publiés dans the American Economic Review, the Journal of the European Economic Association, the Journal of Monetary Economics, European Economic eview, entre autres. Il est co-éditeur de Labour Economics: An International Journal. En 2006, il a reçu le prix du Monde et du Cercle des Economistes du meilleur économiste de moins de 40 ans. Il est l’auteur d’un manuel, Principes de Microéconomie: Méthodes Empiriques et Théories Modernes, chez Pearson Education France, qui a reçu le prix 2010 de l’Association Française de Sciences Economiques et le prix Wolowski 2011 de l’Académie des Sciences Morales et Politiques. Il a également publié en octobre 2011 Etat Moderne, Etat Efficace, L’Evaluation des Politiques Publiques pour Sauvegarder le Modèle Français, chez Odile Jacob, en collaboration avec l’économiste Marc Ferracci.


Le Prix Nobel d’économie 2010 vu par Etienne Wasmer


Sources:
Ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie
Académie des Sciences Morales et Politiques

Ces articles pourraient aussi vous plaire :