Le pape Benoît XVI a décidé de béatifier le 1er mai son très populaire prédécesseur Jean Paul II, répondant aux attentes des fidèles qui avaient réclamé sa sanctification immédiate dès le jour de ses obsèques. L’annonce de la prochaine béatification, étape avant une éventuelle canonisation, a été immédiatement saluée dans sa terre natale.

Jean-PaulII

Le chef historique du syndicat polonais Solidarité Lech Walesa, catholique fervent, s’est déclaré à l’AFP “doublement heureux”: parce qu'”un saint homme de son vivant deviendra officiellement un saint” et “que nous aurons enfin un saint de notre époque”.

L’archevêque de Cracovie Stanislaw Dziwisz, ancien secrétaire et ami personnel de Jean Paul II, a exprimé sa “grande joie” au nom “de toute la Pologne”.

Immense émotion aussi à Cracovie, son ancien archevêché, et à Wadowice, sa ville natale.
“On en était sûrs depuis le début. Nous avons attendu longtemps pour avoir au ciel un saint bien à nous”, ont déclaré à l’AFP Justyna et Mateusz Malinowski, un jeune couple venu se recueillir devant la “fenêtre papale” à l’archevêché de Cracovie. Des roses jaunes et blanches, couleurs du Vatican, ont été déposées devant le bâtiment et des lumignons allumés.
Beaucoup d’habitants de Wadowice se sont précipités à la basilique Notre-Dame, où Karol Wotjyla avait été baptisé et où il fut enfant de choeur.

Le charismatique et médiatique pape polonais, qui a régné plus d’un quart de siècle, battra le record de mère Teresa, en devenant bienheureux six ans et un mois après sa mort. Dérogeant à la règle des cinq ans, Benoît XVI avait lancé la procédure deux mois après son décès le 2 avril 2005. Lors de ses obsèques, de très nombreux fidèles avaient crié: “Santo subito!” (“Saint tout de suite”). Le processus a également suivi un “rythme préférentiel”, a indiqué à la presse le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi.

La date du 1er mai 2011 a été choisie car elle correspond cette année au premier dimanche après Pâques, déclaré jour de la Divine miséricorde pour toute l’Eglise par Jean Paul II en 2000. C’est Benoît XVI lui-même qui présidera la cérémonie à la basilique Saint-Pierre. Une fois béatifié, le pape polonais reposera, selon la tradition, dans la basilique Saint-Pierre, où une simple plaque de marbre portera l’inscription “Bienheureux Jean Paul II”.
Benoît XVI a signé le décret validant le miracle attribué à Jean Paul II après avoir reçu le cardinal Angelo Amato, préfet de la congrégation pour la Cause des saints.

Une fois béatifié, pour que le pape polonais devienne saint, il faudra qu’un second miracle lui soit attribué. En avril 2009, des témoignages sur deux nouveaux “miracles” dus à son intercession avaient été rendus publics: celui d’un jeune Polonais de 9 ans atteint d’un cancer du rein venu se recueillir sur sa tombe et celui de la survie à Cleveland (Etats-Unis) d’un homme de 26 ans, Jory Aebly, grièvement atteint à la tête au cours d’un braquage.


Source: AFP

Ces articles pourraient aussi vous plaire :