Des étudiants issus de cursus et filières variés, de toutes villes et régions ; des citoyens soucieux de l’avenir énergétique et climatique, ont décidé de se rassembler afin de porter auprès du grand public une initiative qui les rassemble : la Troisième Révolution Industrielle en Région Nord-Pas de Calais (3eRI).

Dans un contexte morose où peu est entrepris, où le court terme l’emporte sur toute vision d’avenir, où il n’est plus admis que de penser petit et déclin, le projet stratégique de 3ème révolution industrielle, lancé le 25 octobre 2013 à Lille, a réinsufflé de l’espoir, et l’a surtout ancré dans le réel et l’action.

La Chambre de Commerce et d’Industrie Nord de France et le Conseil régional du Nord-Pas de Calais, ont décidé en collaboration avec Jeremy Rifkin d’opérer le passage de la théorie à la pratique et d’expérimenter la Troisième Révolution Industrielle. L’ambition est simple : qu’en 2050, les besoins énergétiques de la région soient couverts intégralement par les énergies propres grâce à l’efficacité énergétique et à l’essor et au perfectionnement des renouvelables. Cette démarche pionnière mise sur l’innovation technologique et l’intelligence collaborative. Elle ouvre la voie à une prospérité durable et créatrice d’emploi. Ce nouveau modèle décarboné et compétitif se situe aux carrefours de l’économie numérique et de la transition énergétique, du digital et du renouvelable : la e-green economy.

Jeremy Rifkin est un économiste, essayiste, conseiller politique et activiste américain, spécialiste de prospective économique et scientifique. Son travail est principalement centré sur l’impact des changements scientifiques et technologiques sur l’économie, le travail, la société et l’environnement.

Influent sur les politiques publiques américaines et européennes, il l’est aussi sur l’opinion publique, avec notamment son livre « La Fin du travail » (End of Work), paru en 1995, qui en a fait l’un des acteurs centraux du débat sur l’influence de la technologie dans le futur du travail. En 2004, « Le rêve européen » (The European Dream) fût un best-seller et lauréat du prix Corine- Prix International du Livre pour le meilleur livre économique de l’année.

Ce sont ainsi des étudiants de l’Ecole des Mines, de l’EDHEC ou de la Catho de Lille, d’HEI, de l’Université Lille 1, mais aussi de Sciences Po Paris, de la Sorbonne, d’Assas, d’HEC ou de l’ESCP, ou bien encore du Collège de Bruges, qui vont tenter, en fédérant leurs compétences au sein d’une association, d’insuffler à la 3eRI une énergie citoyenne.

Tandis que certains sont en échanges universitaires au MIT aux Etats-Unis, en Suède, ou encore à Tokyo, ils vont tous promouvoir un projet dont la portée et l’ambition sont internationales. Ils tenteront de favoriser une connaissance et une appropriation plus large de la 3eRI par le grand public. Ils seront ainsi ambassadeurs et acteurs de la 3eRI : sur le net, dans la rue, sur les campus, dans les centres de recherche, dans les entreprises, au sein des familles, ou auprès des amis.

L’association aura pour priorité de favoriser l’emploi des jeunes dans les nouvelles filières et métiers de la 3eRI et de la e-green economy. Elle constituera un engagement citoyen tremplin vers l’emploi. Grâce à des liens et partenariats étroits avec les institutions et les entreprises engagées dans la 3eRI ; elle informera et orientera les étudiants sur les formations d’avenir ; relaiera les offres de stage, de service civique, d’alternance, d’apprentissage et d’emploi. Les membres, par des ateliers de crowsourcing et de coworking, concilieront investissement associatif et professionnalisation. Ils bénéficieront d’opportunités nombreuses, de parrainages, de conseils.

L’association, d’organisation souple et légère, s’associera avec d’autres acteurs, dont l’APGEF, pour organiser des événements, décloisonner les champs disciplinaires et géographiques, mettre en réseaux des compétences variées, et fédérer les initiatives autour de la 3eRI et des thématiques qui lui sont liées.

Une page web dédiée au projet a été créée. Outre une présentation de l’initiative, la possibilité de donner son avis sur la nature et les activités de l’association est offerte. Il est également proposé aux personnes intéressées par le projet de témoigner de leur soutien et de leur intention d’adhésion.

Donnez nous votre avis ou rejoignez-vous :  http://LC.CX/MKB  

Contact : cedricmerle.tri@gmail.com

Pour aller plus loin : www.latroisiemerevolutionindustrielleennordpasdecalais.fr

Ces articles pourraient aussi vous plaire :