Le musée de l’Armée a abordé cette année une des facettes les plus célèbres et fascinantes de l’histoire de Napoléon : le chef de guerre. D’avril à juillet 2018, plus de 200 œuvres et objets issus de collections nationales et européennes (peintures, cartes, uniformes, objets personnels, manuscrits …) témoignent de sa trajectoire fulgurante.

L’exposition a exploré sa formation, le contexte de l’époque, les enjeux et le déroulement de ses campagnes, et montre l’homme au cœur de l’action en analysant ses plus célèbres batailles (Les Pyramides, Austerlitz, Wagram, La Moskowa, Waterloo…). Des outils multimédias spécialement conçus proposent une approche immersive de l’art de guerre de Napoléon. Stratège inégalé, c’est paradoxalement sur le champ de bataille que vaincu, il perd l’Empire qu’il avait bâti, rattrapé par ses adversaires européens. Néanmoins, deux cent ans plus tard, le nom de Napoléon fait toujours référence au succès militaire.

Mardi 29 mai à 13h45 Joseph Bonaparte – frère aîné de Napoléon, stratège de la guerre d’Espagne, par Thierry Lentz, directeur de la Fondation Napoléon

Lundi 11 juin à 13h45 Berthier, chef d’état-major de Napoléon, par Franck Favier, agrégé, docteur en histoire, professeur en classes préparatoires

Mercredi 13 juin à 13h45 Napoléon, Stratège économique par Pierre Branda, responsable du pôle Patrimoine de la Fondation Napoléon

Jeudi 14 juin à 13h45 Napoléon : guerre et diplomatie, par Jacques-Olivier Boudon, professeur d’histoire à l’Université Paris-Sorbonne et président de l’Institut Napoléon