À l’occasion d’une visite à Varsovie ce jeudi 6 juin 2013, le secrétaire général de l’OTAN, M. Anders Fogh Rasmussen, a remercié la Pologne pour son engagement inébranlable en faveur de l’Alliance et pour ses contributions importantes aux missions, en particulier en Afghanistan et au Kosovo. « La Pologne est un membre estimé de l’OTAN, un pays fermement attaché à notre Alliance. Et l’Alliance est attachée à la défense de la Pologne », a déclaré le secrétaire général.

NATO Secretary General Anders Fogh Rasmussen (right) and the President of Poland, Mr. Bronislaw Komorowski (left)

NATO Secretary General Anders Fogh Rasmussen (right) and the President of Poland, Mr. Bronislaw Komorowski (left)

À l’occasion de ses entretiens avec le président Bronislaw Komorowski, le ministre des Affaires étrangères Radoslaw Sikorski et le ministre de la Défense Tomasz Siemoniak, le secrétaire général a exprimé l’espoir que la Pologne soit en mesure de contribuer à la nouvelle mission de formation, de conseil et d’assistance à l’intention des forces afghanes que dirigera l’OTAN après 2014. Le secrétaire général a remercié la Pologne pour le rôle prépondérant qu’elle joue afin de garantir que l’Alliance dispose des capacités dont elle a besoin. Il a également attiré l’attention sur le rôle de la Pologne dans le domaine de la défense antimissile de l’OTAN, et sur sa participation aux projets de défense intelligente.

M. Fogh Rasmussen a souligné que le développement du programme de défense antimissile de l’OTAN était en bonne voie. « La couverture sera telle que prévu, et nous remercions la Pologne d’héberger nos capacités de défense antimissile », a‑t‑il ajouté. Dans l’ensemble, il s’est félicité que la Pologne soit un « exemple fort » car elle maintient ses dépenses de défense proches de l’objectif des 2 % du produit intérieur brut que préconise l’OTAN.

Le secrétaire général a par ailleurs abordé une vaste série de questions sécuritaires avec les membres du parlement polonais. À l’Académie de défense nationale, il a rencontré des soldats polonais rentrant d’Afghanistan et a prononcé un discours intitulé « Une Europe forte pour une OTAN forte », insistant sur la nécessité que les pays européens de l’Alliance remédient aux insuffisances capacitaires et adoptent une perspective globale.


Source: www.nato.int

Ces articles pourraient aussi vous plaire :