Préparée par le Département de Polonais de l’Université Paris-Sorbonne en collaboration avec l’Institut de recherches littéraires de l’Académie polonaise des sciences de Varsovie, cette publication se propose de porter un regard neuf sur la question de l’identité polonaise, considérée comme le point de rencontre de plusieurs facteurs, traditions et cultures.

La réflexion autour du thème des minorités au sens large (minorités littéraires, sexuelles, ethniques, etc.) associe diverses approches qui puisent dans la critique littéraire, la sociologie, l’histoire et différents domaines artistiques. Elle montre la Pologne comme un pays en évolution, en constant mouvement et qui cependant s’efforce de sauvegarder le modèle homogène de l’identité polonaise mis à l’épreuve et questionnée après 1989.

Les textes dévoilent des pans entiers de la recherche, de l’art et des préoccupations sociales présents en Pologne et démontrent à quel point les phénomènes politiques, culturels et éducateurs novateurs s’y développent actuellement. On découvre ainsi la face d’une « autre Pologne », pays européen qui va à grands pas vers la modernité, intellectuelle, sociale, économique, face peu connue, voire complètement ignorée en France.


L’ouvrage est disponible au prix de 20 € + 4 € de frais de port.

Si vous souhaitez le commander, veuillez envoyer un chèque à l’ordre de l’IES à l’adresse ci-dessous:
Secrétariat de l’Institut d’études slaves
9 rue Michelet
75006 PARIS


Table des matières

Agnieszka Grudzińska, Introduction

Guy Amsellem

I. Femmes. Majorité visible

1. Maria Delaperrière, La poésie au féminin ou la féminité autrement

2. Krystyna Kłosińska, Zapolska à Paris

3. Izabela Filipiak, Maria Komornicka et la création de l’altérité

4. Kazimiera Szczuka, La Mère-Polonaise et l’avortement

5. Agnieszka Weseli-Ginter, Lagerbordell au KL Auschwitz-Birkenau.

II. Homo-textualité

1. Anna Synoradzka-Demadre, Faut-il publier le Journal intime d’Andrzejewski ?

2. German Ritz, Etre avec l’Autre à la polonaise. Etre ethos et sexualité ou comment se décompose le fantasme

3. Alessandro Amenta, La double altérité comme figure d’une recherche transgressive de l’identité entre le conflit et le dialogue

4. Maria Janion, Le sexe du vampire

III. Langages minoritaires

1. Claudia Snochowska-Gonzales, Polococktail-party ou qui parle ?

2. Kinga Dunin, Est-il possible d’être autre ? Le cas de Dorota Masłowska : collaboration ou transgression ?

3. Agata Araszkiewicz, Le mystère de Ginczanka. Langue polonaise en tant que centre exclusif

4. Irena Grudzińska-Gross, La poésie avec un accent étranger

5. Agata Jakubowska, Alina Szapocznikow, une étrangère au temps du réalisme socialiste.

6. Marek Wasilewski, Les artistes en Pologne, une minorité

7. Piotr Gruszczyńki, Morts aux maîtres !

IV. Minorités face à la politique

1. Alexandra Sekula, La pensée de droite de Zygmunt Krasiński

2. Sławomir Sierakowski, Le Polonais et sa dispute avec l’Autre. A propos d’un nouveau cosmopolitisme

3. Laura Quercioli Mincer, Nous avons cru au Paradis sur terre. Illusions et défaites des communistes juifs dans la Pologne d’après-guerre

4. Maria Janion, L’ironie de Calel Perechodnik

5. Konstanty Gebert, Nous l’avons réussi. Être Juif en Pologne aujourd’hui


Source: CIRCE, Centre Interdisciplinaire de Recherches Centre Européennes

Ces articles pourraient aussi vous plaire :