Nous sommes habitués à regarder, observer, contempler les œuvres d’art dans les musées, les percevant à travers nos yeux. Mais nous oublions combien il est important de les entendre, de prendre le temps de les écouter.  Elles peuvent aussi nous raconter des histoires insolites…

dzwiekowy-mikroskop-330x210C’est la mission que s’est donné le Musée du Son, projet du Musée National de Cracovie, en composant différentes actions basées sur le bruit et le son.

La première étape de ce projet s’appelle le Microscope Sonore, une installation interactive et acoustique, ouverte au public à partir de mars 2013 à la Galerie des Arts Décoratifs  du Musée National de Cracovie.

En effet, la Galerie expose des œuvres d’art dont le thème est la vie quotidienne en Pologne et en Europe de l’Est depuis le Moyen Age jusqu’à la période de l’Art Nouveau. Jusqu’à présent, ces œuvres étaient enfermées dans leurs cadres, mais elles retrouvent un  souffle nouveau et reprennent vie grâce au projet du Musée du Son.
Maintenant, visiter le musée ne signifie plus uniquement contempler les objets du passé mais aussi écouter leurs histoires.

Quel son peut bien émettre une cuillère en argent âgée de 220 ans?

Le son de chaque œuvre a été créé en répondant aux deux questions suivantes: comment ces objets “sonnaient” à l’époque et comment ils “sonnent” aujourd’hui? Grâce au travail de l’artiste du son et musicien Arszyn [Krzysztof Topolski] et à la participation d’enfants, la Galerie possède désormais un véritable paysage acoustique.

“Au départ, l’idée était de créer une sorte de BO (bande originale) de l’exposition” affirme l’artiste, en interview pour la Polish Radio avec Nick Hodge. “Je pense que tous ces objets sont en train de dormir, j’utilise donc le son pour les réveiller”, ajoute-t-il.

drumspeaker-medium

Krzysztof Topolski aka Arszyn

Les visiteurs peuvent apprécier et écouter vibrer les œuvres de la Galerie, grâce aux smartphones fournis par la galerie, qui captent et retransmettent les sons de chaque objet exposé. Ils ont également la possibilité de télécharger une application sur leurs propres téléphones.

Plus de détails sur le site officiel du projet, incluant une invitation aux ingénieurs en herbe pour créer leur propre son afin de participer à la résurrection et redécouverte des œuvres d’art de la Galerie.

L.Drozdowski

Ces articles pourraient aussi vous plaire :