S.E. M. Pierre Buhler

Pierre Buhler, né le 21 mars 1954 à Rauwiller (Bas-Rhin), est un haut fonctionnaire français, ancien élève de l’ENA (promotion “Henri-François d’Aguesseau”, 1982), diplomate de carrière qui a enseigné les relations internationales à Sciences Po Paris, actuellement ambassadeur en Pologne.

S’il a déjà pris ses fonctions, il ne sera pleinement habilité à les exercer qu’après avoir présenté ses lettres de créance au président polonais, dans quelques semaines. Il succède à François Barry Delongchamps, en poste depuis fin 2007 (la durée d’une affectation dépasse rarement les 4 ans).

Avant sa scolarité à l’École nationale d’administration, Pierre Buhler a fait des études supérieures à HEC Paris, à l’Institut d’études politiques de Paris et à l’Institut national des langues et civilisations orientales (diplôme supérieur de polonais). Il a également une licence en droit (Paris I-Panthéon-Sorbonne), une licence en ethnologie (Paris VII) et un DEA d’économie appliquée (Université Paris-Dauphine).

  • Affectations à l’étranger: Pierre Buhler est en poste notamment à Varsovie (1983-1985), Moscou (1985-1988), Washington et New York (1993-2001)1, Singapour (comme ambassadeur de France de 2006 à 2009). Il est nommé ambassadeur en Pologne par décret du 30 avril 2012.
  • En France, il est conseiller diplomatique du ministre de la défense Alain Richard de 2001 à 2002. De 2002 à 2006, il est mis à disposition de Sciences Po en qualité de professeur associé. Il est directeur général de France Coopération Internationale de 2009 à 2011.

Parallèlement à sa carrière diplomatique, le nouvel ambassadeur a aussi écrit de nombreux livres et articles, notamment Histoire de la Pologne communiste – Autopsie d’une imposture, Karthala, 1997 ou dans le journal Le Monde, sous le pseudonyme de Stéphane Meylac (dans les pages dates du quotidien) :

Vous retrouverez une bibliographie plus complète sur son site personnel.


Message de l’Ambassadeur aux Français de Pologne (18.05.2012)

Mes chers compatriotes,

Nommé ambassadeur de France en Pologne, je viens de prendre mes fonctions à Varsovie. Je ne serai cependant pleinement habilité à les exercer qu’après avoir présenté mes lettres de créance au président de la République polonaise, dans quelques semaines.

Je ressens comme un honneur de représenter notre pays dans cette Pologne qui nous est liée par une amitié ancienne, profonde, exigeante, auprès de ce peuple généreux avec lequel nous avons tant en commun. Vous aussi, Français de Pologne, ou dotés de la double nationalité, représentez la France ici, sa modernité, son énergie, son esprit. Que vous exerciez dans l’industrie, dans les services, dans l’enseignement, vous êtes l’image de la France, vous portez son message, vous incarnez son ouverture sur le monde, et de cela je tiens, dès mon arrivée, à vous remercier.

J’aurai sans doute l’occasion de rencontrer nombre d’entre vous et je m’en réjouis d’avance. Mais mon intention est aussi de communiquer avec vous en mobilisant toutes les technologies de l’information et de la communication, de vous tenir informés de l’état de nos relations avec la Pologne, et, bien sûr, de tout ce qui est susceptible de présenter un intérêt pour vous. Le site de l’ambassade (http://www.ambafrance-pl.org/) – ou celui de notre consulat à Cracovie (http://www.cracovie.org.pl/) – vous est très probablement connu. Je vous invite à vous y reporter régulièrement. Mon équipe et moi-même veillerons à le rendre le plus vivant et pertinent possible.

Comme par le passé, les services de l’Ambassade de France et du Consulat de Cracovie continueront à vous appuyer dans vos démarches. Le prochain grand rendez-vous sera celui des scrutins législatifs des 3 et 17 juin. Je vous invite à vous acquitter nombreux de votre devoir civique et à prendre part à la première élection, dans notre histoire, de députés des Français vivant hors de France. Là aussi, le site Internet de l’Ambassade vous propose l’information nécessaire.

D’ores et déjà, j’ai plaisir à vous annoncer que les présidents Hollande et Komorowski se rencontreront ce lundi 21 mai, en marge du sommet de l’OTAN de Chicago et pourront de la sorte poursuivre le dialogue noué en mars à Varsovie. Toutes les prémisses se mettent en place, j’en ai la conviction, pour ouvrir un nouveau chapitre dans notre relation, en bâtissant sur notre vision partagée de la construction européenne, sur les complémentarités de nos savoir-faire industriels, sur l’empathie réciproque entre nos sociétés civiles et, peut-être plus encore, sur la confiance.

C’est donc à apporter sa part dans cette entreprise ambitieuse que j’invite chacun d’entre vous, en même temps que je vous adresse le salut fraternel de notre pays.

Pierre Buhler
Ambassadeur de France (nommé) en Pologne



Annexes:

Pierre Buhler, Directeur général de France Coopération Internationale (FCI), présente l’opérateur de référence du ministère des Affaires étrangères et européennes, notamment dans les pays en voie de développement en 2010. FCI offre son expertise en matière de grands projets, en tant que maître d’oeuvre, dans un cadre contractuel et en auto-financement total. Il explique en quoi l’action de FCI est facteur de modernité.

Ressources: Legifrance, Wikipedia, lepetitjournal.com

Ces articles pourraient aussi vous plaire :