On ne présente plus à l’APGEF la déjà-connue Ifi Ude (revoir l’interview ici). J’ai eu la chance de la rencontrer pour une brève interview lors de la présentation de son premier album dans un club Varsovien le 14 octobre dernier. En effet c’est après une année bien chargée, pendant laquelle on a pu voir la Polono-Nigérienne se produire au populaire festival Open’er, qu’Ifi nous livre son album éponyme dans un style de musique électronique que je qualifierais d’aérien (extraits á écouter sur son site : www.ifiude.com.pl).

Site Internet - http://www.ifiude.com.pl/

Site Internet – www.ifiude.com.pl/

Lors de cette interview, je revenais d’un week-end Rugby en Géorgie et nous avons entamé une discussion au sujet de ce beau pays. Elle y avait fait un concert peu de temps auparavant et avait été séduite par la gentillesse et le caractère fort des Georgiens. Un pays multiculturel pris entre l’orient et l’occident. Cela me faisait penser à l’interview d’elle qu’avait effectuée Roch, quelques mois plus tôt. Elle y disait que sa plus grande richesse était sa pluralité liée à ses origines mélangées.

Enfin, à l’idée de se produire en France, Ifi m’a répondu avec enthousiasme qu’elle n’attend que l’invitation, à bon entendeurs….

Prochaine date d’Ifi :

  • 14.11.2013 – Warszawa / Teatr Syrena
  • Pour revoir l’interview de Ifi par l’APGEF: cliquez sur Au vif du sujet #2.

Sebastian depuis Varsovie pour l’APGEF

 

Ces articles pourraient aussi vous plaire :