Le Festival Séries Mania se tiendra du 22 au 28 avril au Forum des Images (Paris, Forum des Halles – 2, rue du Cinéma), présentant une quarantaine de séries télévisées du monde entier. A cette occasion, une série tv et une personnalité polonaises seront à l’honneur.

Pièce jointe Mail - copieNous connaissons tous les séries TV américaines “cultissimes” telles que Game of Thrones, The Walking Dead, ou Girls, une série plus féminine venue de Grande Bretagne double primée aux Golden Globe 2013 : Prix de la Meilleure Série TV Comique et Meilleure Actrice Série TV (Lena Dunham).

Ce sera également l’occasion d’en découvrir d’autres, venues du monde entier. Côté français, Cherif, Dos au Mur ou encore Un Village français seront de la partie. Si vous souhaitez explorer des séries originales, faites plutôt le grand saut avec les séries suédoises telle que 30 Degrees in February ou Don’t Ever WipeTears Without Gloves. Séries japonaises, argentines, israéliennes, canadiennes, australiennes viendront enrichir cet évènement.

Fan de marathon ? Des diffusions de saisons entières sont prévues, alors si vous êtes passionnés, n’hésitez pas ! Le 27 avril de 23h à 6h du matin, la saison 3 de The Walking Dead est proposée, le 28 avril de 14h45 à 19h45, le festival offre un marathon des comédies, avec A Moody Christmas par exemple.

À l’issue du festival, lors de la soirée de clôture, un jury de la presse internationale décernera trois prix aux séries françaises programmées : meilleure série, meilleure actrice, meilleur acteur. Quant au public, il élira sa série préférée parmi toutes celles présentées au cours du festival.

Qui dit cinéma, dit beau monde! Des acteurs du monde entier, des scénaristes de séries, journalistes du cinéma, critiques et directeurs dans l’audiovisuel seront présents. Et pour toute graine de comédien ou réalisateur et tout passionné du monde audiovisuel : munissez-vous de votre CV ou votre book, on ne sait jamais…

Enfin, des conférences et tables rondes sont au programme de cette semaine bien chargée, afin de comprendre ce qui se passe de l’autre côté de votre écran : secrets de fabrication, quelles formations pour les séries, les coproductions européennes… autant de sujets passionnants.

Côté polonais, une série tv et une personnalité du cinéma seront à l’honneur.

Série tv :
Le jeudi 25 avril à 17h30 sera diffusée The Deep End, Głęboka Woda, série tv polonaise, qui a déjà remporté de nombreux prix dans le monde, dont le prix de la Meilleure Série au 64ème Festival TV Italia, la Gold Plaque lors des Hugo TV Awards 2012 à Chicago et le prix des Meilleures Mini-séries de Monte-Carlo.

54a9d3fd81bc16a3381fc158bdc3e4e9

Constituée de 13 épisodes, avec pour acteur principal Marcin Dorocinski, la série dresse un portrait réaliste et généreux d’une Pologne méconnue du grand public : elle décrit les engagements de Mika et ses collègues, assistants sociaux, combattant la misère au quotidien et aidant des personnes en difficulté ou en reconversion. Quand dans l’équipe les désillusions sont trop fortes, c’est au nouveau directeur du centre de leur redonner foi dans leur mission. Mais sont-ils seulement capables de s’aider eux-mêmes?

Głęboka Woda est né de la collaboration de TVP2 avec le Ministre du travail et de la Politique Sociale et le Centre pour le Développement des Ressources Humains. Il a de plus été financé en partie grâce au Fond Social Européen.

Si la série a tant de succès c’est bien parce qu’il s’agit d’une toute nouvelle vision proposée à la télévision polonaise. Les chaînes diffusent habituellement des images influencées par les Etats-Unis, avec la présentation du mode de vie des élites financières. L’une des scénaristes, Magdalena Łazarkiewicz aime à souligner que « dans un souci d’équilibre, cela vaut le coup de rappeler que la majorité de la population est composée de gens modestes avec des problèmes simples». Les premiers épisodes ont été visionnés par 2.7 million de personnes, et la série a été vue par 2.2 million de téléspectateurs en moyenne, permettant et encourageant les producteurs à lancer une deuxième saison.

Trailer de la deuxième saison:

Personnalité polonaise :
Le dimanche 28 avril à 16h30 sera l’occasion de rencontrer Agnieszka Holland, réalisatrice TV et cinéma ainsi que scénariste polonaise, résidant aux Etats Unis.

Agnieszka-Holland-03

Née à Varsovie, Agnieszka est la fille de deux journalistes de renoms, Irena Rybczyńska qui est catholique et Henryk Holland qui est Juif. Ce dernier, membre du Parti Communiste polonais, a écrit des articles contre l’Armia Krajowa. Il est mort dans des circonstances non déterminées alors qu’Agnieszka a 13 ans. Sa mère, quant à elle, participe à l’Insurrection de Varsovie en 1944 et au Polskie Państwo Podziemne. N’étant pas Juive elle-même, Agnieszka se trouve pour autant très marquée par son héritage judaïque et le passé politique turbulent de sa famille.

De santé fragile, elle passe son enfance à écrire, dessiner et créer de mini-scénarios avec d’autres enfants. Après des études de cinéma à l’école Famu de Prague, Agnieszka Holland commence sa carrière en assistant les réalisateurs Krzysztof Zanussi pour notamment Illuminacja et Andrzej Wajda pour le film Danton.

Par la suite, elle tourne de nombreux et célèbres longs métrages dont Acteurs Provinciaux, primé à Cannes en 1980. En 1981, elle est en France, alors que la loi martiale vient d’être prononcée en Pologne. Informée qu’elle ne peut plus revenir dans son pays, il lui est impossible de voir sa fille, restée là-bas, pendant plus de 8 mois. Dès lors, elle cherche à se recréer une vie à l’étranger, en écrivant des scénarios pour des compatriotes exilés comme elle, dont Wajda, tout en développant ces propres projets avec des entreprises de production d’Europe de l’Ouest. Elle reçoit notamment l’Académie Award du meilleur film étranger pour Angry Harvest, une production germanique mettant en scène le destin d’une femme juive essayant d’échapper à la Deuxième Guerre Mondiale.

Son film le plus connu est Europa Europa, basé sur la biographie de Solomon Perel, un adolescent juif qui s’échappe d’Allemagne pour rejoindre la Pologne puis la partie de la Pologne occupée par les soviétiques alors que la guerre éclate. Fait prisonnier en 1941, il parvient à convaincre un soldat allemand qu’il est lui-même allemand et se retrouve enrôlé dans l’armée d’Hitler. Nommé pour l’Oscar 1992 du meilleur scénario adapté et récompensé par un Golden Globe, ce film marque la carrière d’Agnieszka comme un de ses plus grands succès.

Elle collabore par la suite au film Bleu de la trilogie Bleu, Blanc, Rouge de Kieslowski, en 2003 elle devient membre du jury du 25ème Festival du Film International de Moscou et son film Sous la ville est nommé pour l’Oscar 2012 du meilleur film étranger.

En parallèle, elle réalise certains épisodes des séries de David Simon, The Wire et Treme, puis de la version américaine de The Killing avant de se voir confier la création de la première mini-série de HBO Europe, Burning Bush, relatant l’histoire de Jan Palach, s’étant immolé en 1969 afin de protester contre la « normalisation » suite à la signature du Pacte de Varsovie de 1968. Le premier épisode de cette série sera diffusé le 28 avril à 14h30 avant la rencontre avec Agnieszka Holland.

burning-bush-poster

Tous les détails sur le programme du festival sont disponibles sur le site internet.

Laura D. et Marzena  S.

Ces articles pourraient aussi vous plaire :