Cérémonies religieuses et rassemblements de rue ont commencé dimanche matin pour commémorer en Pologne la catastrophe aérienne dans laquelle le président polonais Lech Kaczynski et 96 autres personnes ont péri il y a un an à Smolensk en Russie.

Divisés sur les causes de cet accident et sur le cours des enquêtes menées en Russie et en Pologne, les Polonais peuvent suivre deux programmes séparés de célébrations: le programme officiel et celui qui a été dressé par l’opposition conservatrice de Jaroslaw Kaczynski, frère jumeau du président défunt.

A 06H41 GMT (heure exacte du crash il y a un an), le chef de l’Etat Bronislaw Komorowski et le Premier ministre Donald Tusk ont déposé une gerbe devant une plaque commémorative aux victimes de l’accident à l’église militaire de Varsovie.

Pendant ce temps, Jaroslaw Kaczynski, qui a décidé de boycotter les cérémonies officielles, a déposé une couronne de fleurs devant le palais présidentiel, au milieu d’une foule enthousiaste de ses sympathisants.

M. Kaczynski critique violemment le gouvernement pour avoir laissé la Russie conduire l’enquête et ne pas en avoir rejeté les conclusions.

Les sympathisants de son parti Droit et Justice ont annoncé pour dimanche pas moins de quatre manifestations à la mémoire des victimes de la catastrophe, de 06H00 à 22H00 locales devant le palais présidentiel à Varsovie, avec notamment une marche aux flambeaux vers 18H00 GMT.

Les autorités polonaises ont prévu une cérémonie officielle devant un mémorial aux victimes de l’accident au cimetière de Powazki à Varsovie, suivie d’une messe solenelle à la cathédrale et d’un grand concert au Théâtre national.

Smolensk: plaque originale du mémorial

Une plaque qui ne comportait qu’une inscription en polonais, rappelait que le défunt président polonais se rendait à Smolensk pour le 70ème anniversaire du massacre de Katyn, près de Smolensk, en 1940. 22.000 officiers polonais y avaient été abattus par la police secrète soviétique.

Mais à la veille de l’anniversaire de l’accident d’avion, une nouvelle plaque a été apposée par les autorités russes sur le mémorial ne faisant aucunement référence à la tragédie de Katyn, entrainant la colère des Polonais.

Un porte-parole polonais a évoqué la possibilité que le président Bronislaw Komorowski qui doit se rendre à Smolensk lundi ne dépose pas de gerbe devant la nouvelle plaque.

Dimanche, à Varsovie, plusieurs centaines de nationalistes ont manifesté devant l’ambassade de Russie.

Le gouverneur russe de Smolensk a justifié dimanche l’absence de toute référence au massacre de Katyn sur la nouvelle plaque apposée sur le lieu de l’accident d’avion dans lequel il y a un an avaient péri l’ex-président polonais et 95 autres responsables.

“C’est le lieu où nous pleurons les morts de l’avion qui s’est écrasé, pas celui où nous pleurons la tragédie polonaise” de Katyn, a déclaré devant la presse le gouverneur de Smolensk (ouest de la Russie), Sergueï Antoufiev.


Sources: Dziennki Polski

Ces articles pourraient aussi vous plaire :